En ce jour de deuil localisé sur ma personne, je fais une annonce  que je relirai de temps en temps, puisque je suis le lecteur le plus fidèle de mon blog.

Donc, bien cher moi, compatissant à mon chagrin pour la perte d'un proche et en sa mémoire de grand blasphémateur, je blasphème et blasphèmerai de plus belle et encore et toujours tant que je vivrai et que la religion ne sera pas reconnue comme addiction, au même titre que l'alcool ou la cigarette.

Je veux bien aussi, s'il le faut et à titre gracieux, organiser ici même des réunions de croyants anonymes, ouvertes à toutes les religions.

"Bonjour, je m'appelle jésus, ça fait 2010 ans que je ne me suis pas enfoncé des clous dans les mains..."
"Bonjour, je m'appelle Momo, ça fait trop longtemps que je n'ai pas touché une petite fille..."

témoignages extraits du grand registre du foutage de gueule de l'au delà

Top départ, les inscriptions sont ouvertes, allez, une FOI n'est pas coutume...