mail envoyé à monsieur Baudis de l'ARPP) en réponse à sa décision d'interdire la diffusion d'affiches de la Fondation Bardot dénonçant l'abattage rituel.

Monsieur,
Je viens d'apprendre que vous avez jugé "utile" d'interdire les deux affiches de la Fondation Brigitte Bardot dénonçant la barbarie de l'abattage halal et casher.

Les raisons que vous invoquez sont qu'elles ridiculisent ou choquent les adeptes ...Vous en ménagez certains, mais avez-vous pensé à tous les autres, personnes aux croyances différentes, agnostiques ou athées ?

Eh bien sachez monsieur Baudis, que moi ce qui me choque, c'est qu'aujourd'hui nous régressons au nom de religions ancestrales, nous méprisons la souffrance animale, quand je dis NOUS, je parle non seulement des politiques et autres personnes régulant l'information, mais aussi des religieux qui, au nom de textes arrangés, veulent imposer leurs pratiques ( exemple la campagne fièrement halal).
Je suis ATHEE, libre penseur, la souffrance animale me fait vomir, la censure (sélective )me révolte,et la régression de l'humanité que vous cautionnez me sidère !
Savez-vous que la liberté d'expression est fondamentale dans notre pays ?
Savez-vous que nous avons les moyens d'éviter des souffrances inutiles aux animaux de boucherie ?
Savez-vous que la censure (sélective) ouvre la porte à la dictature, ou pire, à la révolte ?
Savez-vous quelque chose de l'humanisme ?

Alors, il est temps monsieur Baudis, d'évoluer, parce-que vous en retardez plus d'un sur le chemin de l'évolution !
Salutations engagées mais respectueuses.
M.XXX
Quand la préhistoire s'accroche ...