Il y a quelques jours, sous la pression de nombreux pays en voie de déshumanisation, l'ONU a supprimé la référence aux orientations sexuelles dans la résolution condamnant les exécutions arbitraires.
Si l'Organisation de la Conférence Islamique n'est pas étrangère à cela, nous ne devons pas oublier pour autant que les évangélistes radicaux n'y voient pas de danger non plus.

Des pays bafouant ouvertement la liberté et les droits de l'homme siègent à l'ONU, et les décisions qu'ils soumettent mettent en péril toute l'humanité.