Suite à une vidéo montrant une équipe de journalistes de Canal+ aux prises avec les gardiens d'une école coranique installée en France, je me suis posé quelques questions et cherché des explications sur la raison de l'existence "d'écoles coraniques" sur le sol de la République française.

J'ai fait un tour sur le site d'INFO SECTE, où il est suggéré que l'Islam puisse être considéré comme une secte.

Voici ce que j'y ai lu  et dont j'intègre  les principaux passages:

""Juridiquement et politiquement, il faut distinguer entre Islam modéré et Islam fondamentaliste/intégriste, ce dernier seul portant atteinte à la législation concernant la protection des individus.

Islam Secte: aspect juridique

Mais juridiquement, qu'en est-il ? Une caractéristique des sectes que relèvent les juristes, c'est l'assujettissement des adeptes à leur mouvement et la très grande difficulté à en sortir. Les mots "Islam" et "Musulman" signifient : soumission, sous-entendu : soumission à Dieu. C'est là une des injonctions de toutes les religions. Mais, dans l'Islam, cette soumission est essentiellement une soumission aux lois de la Communautés (la Umma), au sein de laquelle s'exerce une rigoureuse surveillance réciproque.""


 Le devoir de la République est donc de combattre tout mouvement sectaire, qui plus est lorsqu'il implique des enfants, obligés d'apprendre le Coran par coeur, encadrés par des gardiens autoritaires et rustres, "l'enseignement" étant dispensé par des religieux fondamentalistes refusant tout intégration aux principes républicains, méprisant la culture française en conditionnant des enfants à des fonctionnements pavloviens. Ces enfants sont en DANGER !

S'il existe d'autres lecteurs que moi de mon article que j'assume, comme tout ce que j'exprime, je les encourage à le faire passer, pour ma part, je rédige une lettre à l'actuel Président de la République.