Les jours se suivent et se ressemblent, après l'agression de mon fils, il y a deux jours l'ami d'un proche se fait tabasser à une terrasse de café, en haut du Cours Lafayette (jadis marché provençal) à Toulon.

Pourquoi ? Sa joie d'avoir voulu fêter un évènement avec une amie, a mis en pétard un "jeune" qui a la sale habitude, comme tant d'autres, de se lever du pied gauche ! C'est vrai que fêter un petit gain  au tiercé dans un bar pourri n'est pas la meilleure idée que Franck ait  eue !

On passe les détails de la prose éructée pour l'occasion, un pain, puis un autre plutôt que de tendre l'autre joue, et on arrive au moment où Joyeux (le gentil dans l'histoire) se retrouve plaqué au sol tenu par les membres, comme un singe distrayant des vivisecteurs, et là, plus qu'une volée de bois vert, une pluie de coup de pieds sur la tête... Trou noir...Police... La bande à Grincheux disparue, comme les blattes dès qu'on allume la lumière...Réveil... flou... foule informe... Joyeux croit que les coups vont pleuvoir à nouveau sur sa face, donc il frappe au hasard du brouillard de ses yeux tuméfiés... Pas de bol, il vient de frapper un policier...direction la garde à vue sans passer par la case Départ, pendant 48 heures. Juste un détail que j'ai failli oublier, quelle sotte je fais tout de même, les Grincheux n'étaient que 15 contre Joyeux, si ça ce n'est pas équitable !?

Je perds patience, pas une semaine sans angoisse, stress, peur de finir par perdre quelqu'un que j'aime, peur d'être obligée d'intervenir pour éviter un drame, mon côté "Orange mécanique" me suggère de drôles d'idées.

Je me demande...

Qui détient la cryptonite du "Frère" ?